TRAITEMENT DES RIDES PAR LA TOXINE BOTULIQUE ET PAR L’ACIDE HYALURONIQUE

Une façon de réduire les rides est par un traitement avec de la toxine botulique de type A. Le bénéfice  médical de cette substance active pour le traitement du strabisme et des maladies musculaires neurologiques est connu depuis plus d’une vingtaine d’années.

Depuis plusieurs années maintenant, la toxinebotulique a également été utilisée dans la domaine de traitements esthétiques. C’est une substance qui peut bloquer la sortie du neurotransmetteur qui déclenche des contractions musculaires.

Simultanément, la toxine botulique peut être utilisée pour réduire la transpiration excessive (traitement de l'hyperhidrose par la toxine botulique). Une consultation complète avec votre docteur au sujet des risques et des effets secondaires est importante.

TOXINE BOTULIQUE

La toxine botulique A est une protéine bactérienne d’origine naturelle et un médicament donné sur ordonnance. Lorsqu’elle est injectée dans le muscle, elle bloque les impulsions nerveuses spécifiques afin que le muscle concerné ne puisse plus être contracté comme à l’habitude. D’autres fonctions nerveuses, telles que le toucher ou la sensation à travers la peau ne sont pas affectées. La toxine botulique A a été utilisée depuis de nombreuses années pour traiter des crampes musculaires autour des yeux et du front (blépharospasme).

En Suisse, la substance a été approuvée comme un traitement des rides pour la correction des lignes de froncement du front. D’autres autorisations ont été demandées. L’injection de petites quantités de toxine botulique A inhibe le muscle facial concerné.

TRAITEMENT DES RIDES

Les lignes d’expression prononcées peuvent être corrigées par chirurgie, par injection de fillers ou de médicaments tels que la toxine botulique A ou même par une combinaison de ces méthodes. Laquelle des méthodes est la plus appropriée dépend de l’emplacement et de la sévérité des rides.

Avec une très fine seringue, la solution contenant la toxine botulique A est injectée directement dans le muscle concerné ou à proximité immédiate du muscle concerné. Parce que les injections sont faites avec une très fine seringue, le traitement implique très peu de douleur. Dans de rares cas, une légère sensation de brûlure peut être ressentie durant l’injection.

LE RÉSULTAT

En géneral, une amélioration des lignes de froncement (rides de la glabelle) apparaît dans un délai d’une semaine après le traitement, avec l’effet maximal généralement vu dans quatre semaines. Les effets durent pendant trois à quatre mois. La sécurité et l’efficacité des applications plus fréquentes n'ont pas encore fait l'objet d'études approfondies, donc l’usage fréquent n’est pas recommandé. Si le médecin traitant le considère approprié, des traitements répétés peuvent être administrés lorsque l’effet de l’injection précédente a disparu. Des injections répétées ne doivent pas être faites plus fréquemment que tout les trois mois.

TOXINE BOTULIQUE SANS EXPERIMENTATION ANIMALE

Les produits de toxine botulique que nous utilisons ne sont pas testés sur les animaux. En 2013, le fabricant Allergan a reçu l’autorisation pour le premier et seul essai d’activité cellulaire (CBPA) pour la toxine botulique A dans le monde. Ce test basé sur les cellules a été spécifiquement développé afin de rendre l’expérimentation animale sur le lot de la toxine botulique que nous utilisons superflue en Suisse. Par conséquence, les produits de toxine botulique A que nous utilisons seront les seuls disponibles en Europe n’ayant pas été soumis à des tests sur les animaux lors de la libération du lot.

AVANT LE TRAITEMEN

  • Veuillez nous indiquer avant de commencer le traitement avec la toxine botulique si
    vous êtes enceinte ou si vous allaitez (le traitement ne peut pas être approprié durant
    la grossesse ou lors de l’allaitement)
  • Si de temps en temps vous souffrez de boutons de fièvre (l’injection dans une zone concernée peut déclencher une résurgence)
  • Si vous avez pris des médicaments anticoagulants durant les sept derniers jours précédent le traitement (ceci peut causer un risque accru d’ecchymose ou d’hématome après le traitement)
  • Si vous souffrez d’un trouble nerveux ou musculaire (pour un petit nombre de maladies,
    le traitement de toxine botulique A n’est pas possible).
  • Si vous prenez des antibiotiques contenant de l’aminoglycoside (ex. gentamycine, néomycine) – dans ce cas, le traitement ne pourra pas avoir lieu tant que la prise d’antibiotiques n’est pas terminée.

RISQUES & EFFETS SECONDAIRE

Basé sur les conclusions d’essais cliniquement contrôlés, les effets indésirables liés au traitement sont attendus pour 24% des patients. Des effets secondaires peuvent être liés au traitement, la technique d’injection ou les deux.

En général, les effets secondaires apparaissent dans les premiers jours après l’injection et sont habituellement temporaires. Une faiblesse musculaire localisée est un effet pharmacologique attendu de la toxine botulique. La blépharoptose est également liée à l’effet pharmacologique et peut être liée à la technique d’injection.

Les réactions indésirables suivantes ont été observées après le traitement avec Vistabel:

Réactions à l’endroit de l’injection
Commun (1% -10%): douleur locale/brûlure/piqûre, œdème et/ou ecchymose

Système nerveux
Très commun (> 10%): maux de tête (13.3%)
Commun (1% -10%): douleur au visage, faiblesse musculaire locale
Rare (0.1% -1%): vertiges, nausée, bouche sèche, sensation de picotement de la peau, paresthésies, spasmes musculaires

Oeil
Commun (1% -10%): blépharoptose
Rare (0.1% -1%): douleur oculaire, œdème (œil, paupière, périorbitaire), inflammation des paupières (blépharoptose), gènes visuelles, sensibilité à la lumière

Peau
Commun (1% -10%): érythème (rougeur)
Rare (0.1% -1%): démangeaisons, peau sèche

Système immunitaire
Rare (0.1% -1%): symptômes analogues à la grippe,
faiblesse générale, fièvre, infection

Psyche
Rare (0.1% -1%): inquiétude

Troubles gastro-intestinaux
Rare (0.1% -1%): nausées

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité connue à la substance active ou à tout autre agents auxiliaires en fonction de la composition chimique. Troubles généraux qui affectent une activité musculaire (ex. myasthénie grave ou syndrome Lambert-Eaton). Infection à l’(aux) endroit(s) prévu(s) de l’injection.

TRAITEMENTS ET PRIX

Veuillez nous contacter pour plus d’informations à propos des options de traitements et des prix.


OFFRES SPÉCIALES

Des offres exclusives continues et d’excellentes promotions pour des traitements du visage et du corps. Des bénéfices tout au long de l’année!